Rôle du psychologue

Un psychologue au réseau… Mais un psychologue ça sert à quoi ?

« La mission fondamentale du psychologue est de faire reconnaître et respecter la personne dans sa dimension psychique. Son activité porte sur la composante psychique des individus, considérés isolément ou collectivement. » - Code de déontologie des psychologues

  • Pourquoi aller voir un psychologue ? : Des problèmes personnels ou familiaux, le sentiment « d’être déprimé », angoissé, stressé, en souffrance, de ne pas parvenir à gérer sa fatigue ou son quotidien, de ne plus parvenir à « faire avec » sa maladie, à « faire face », avoir le « sentiment d’être dépassé », « de perdre pied », se questionner sur soi, etc… : tous ces aspects peuvent être l’occasion de faire appel à un psychologue et de mettre en place (éventuellement) un accompagnement, un soutien psychologique.
  • Comment se passe une séance ? : Le psychologue, de par son écoute, offre à chaque patient qui le sollicite, ou à ses proches, l’occasion de s’exprimer et d’être entendu, sans jugement, dans un climat de bienveillance. Le psychologue ne cherche pas à « tout savoir », il respecte ce qui est dit et veut être dit. Il ne cherche pas à vérifier, ni à faire la leçon. Il est là pour favoriser l’expression, dans le respect, pour un accès à un mieux-être psychique, émotionnel et relationnel. Il agit en toute neutralité et dans la confidence.

A savoir, il propose effectivement une écoute, une pensée et des expériences, mais c'est bien vous qui demandez, prenez … ou laissez.

Et au Réseau NeuroSEP Auvergne ? 

La psychologue du réseau est basée sur Aubière et intervient sur toute l’Auvergne auprès de patients atteints de sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, pathologies neuromusculaires et ayants fait des AVC. Elle exerce majoritairement au domicile des patients mais peut également recevoir dans les locaux du réseau. Elle propose des entretiens tant aux patients eux-mêmes qu’à leurs proches (mari, parents, enfants, autres).

Lors de la première rencontre la psychologue réalise une évaluation psychologique. Il s’agit d’un premier entretien destiné à l’analyse des besoins. Ce dernier a pour objectifs de prendre connaissance de l’histoire de vie du patient et/ou de ses proches, d’appréhender la place qu’occupe la maladie dans la vie de ceux-ci et, en finalité, d’orienter, éventuellement, en référence aux besoins repérés. Pour exemple, la mise en place d’une prise en charge psychologique avec un psychologue libéral, sur le secteur de vie du patient, peut être proposée par le réseau. Cet accompagnement peut avoir pour objectif de retrouver un mieux-être, un meilleur équilibre au quotidien, et par conséquent, une meilleure qualité de vie. Sachez que des partenariats avec des psychologues libéraux permettent d’orienter de manière plus éclairée.

Par ailleurs, la psychologue du réseau intervient également dans le programme d’éducation thérapeutique proposé au CHU : « Parlons SEP », anime des formations autour de la sclérose en plaques auprès des professionnels qui le sollicite. Elle peut aussi être amenée à animer des groupes de patients ou d’aidants, en référence aux actions proposées par le réseau.

Enfin, la psychologue du réseau effectue un travail de coordination tant avec les différents membres du réseau qu’avec les professionnels libéraux qui interviennent auprès du patient.  

Comment faire appel à elle ?

La psychologue du réseau peut être sollicitée directement par le patient ou ses proches, par un médecin, par une structure. L’origine de la demande peut être variée. Ces interventions sont gratuites.